La Provence | 26.06.2018 | Par Sports

Hormis les historiens du football, personne ou presque ne se souvient de Lucien Laurent, le premier buteur de la coupe du monde de football, le 13 juillet 1930, à l’occasion d’un match remporté 4 à 1 par l’équipe de France face au Mexique.

En revanche, plusieurs Istréens connaissent Lucien Laurent, ancien facteur et supporter inconditionnel de l’équipe de France. Entre deux visites en Russie, il encouragera aujourd’hui les Bleus contre le Danemark, pour sa 6e campagne mondiale ! « Ce sont nos vacances, tous les quatre ans, avec écharpes et casquettes, nous partons pour un périple d’un mois avec quelques centaines de copains du club les Irrésistibles français, sourit Lucien Laurent. Si la France va en finale, comme nous avons pris des billets pour sept matchs, nous aurons visité sept lieux différents. Et, si par malchance la France était éliminée, nous serions remboursés« , précise Lucien Laurent. Ce que bien sûr personne ne souhaite dans le groupe. Tout est programmé au jour le jour, par les bénévoles du club. « Une copine prépare les visites et joue le guide touristique, poursuit Lucien. C’est vraiment une vraie prouesse qu’accomplissent nos responsables. » Avant chaque match, les amis rejoignent la Casa bleu et se fondent parmi les supporters de l’équipe de France. Entre deux coupes du monde, Lucien Laurent suit aussi les bleus en coupe d’Europe des nations. « Nous avons visité le Portugal en 2004, la Suisse et l’Autriche en 2008, la Pologne et l’Ukraine en 2012, et découvert quelques beaux stades en France en 2016. » En 2020, il redoute l’éclatement de la coupe d’Europe dans divers pays européens, « ce ne sera certainement pas facile à suivre« . Néanmoins, Lucien se réjouit déjà de découvrir Séoul en 2022…