Pour commémorer le centenaire de la trêve de Noël, la fédération belge organisait un tournoi de supporters dans la région d’Ypres, sur les lieux même où, en 1914, les belligérants sortirent des tranchées et fraternisèrent en improvisant un match de foot.
Étaient invités à ce tournoi, le pays organisateur la Belgique, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Irlande (2 équipes), l’Écosse, le Pays de Galles et la France.
En raison de nos excellentes relations avec les supporters belges, ce sont les IF qui ont été sélectionnés par les organisateurs pour représenter la France !
Le jeudi 18 décembre nous arrivons en début de soirée. Nous pouvons déjà constater avec surprise que ce tournoi est pris au sérieux par les joueurs équipés de la tête aux pieds par leurs fédérations respectives ! Nous sommes conviés à un dîner commun à toutes les délégations puis visionnons le film « Joyeux Noël » qui relate ces faits historiques.
Vendredi 19 décembre, nous avons rendez-vous tôt et en tenue dans le hall de l’hôtel, puis départ en bus direction Messines pour le tournoi qui se déroulera à l’emplacement exact de la ligne de front.
Dans notre groupe nous affronterons l’Irlande, l’Écosse et le Pays de Galles.
Lors du premier match, les Écossais, soutenus par une inévitable cornemuse, impressionnent face au Pays de Galles 4-0.
10h30. Les IF débutent contre l’Irlande sous une pluie battante. Malgré nos supporters très bruyants, nous entrons mal dans le match et concédons l’ouverture du score. Mais petit à petit, nos joueurs, qui pour la plupart n’avaient jamais évolué ensemble, commencent à se trouver sur le terrain. Ils finissent par marquer 3 buts ! Victoire 3-1 ! De bon augure pour la suite.

L’Écosse, adversaire le plus coriace

Pour notre deuxième rencontre nous affrontons l’Écosse, adversaire le plus coriace de notre groupe et nous nous trouvons une nouvelle fois menés au score. Malgré ça nous faisons jeu égal et égalisons. Nous nous quittons sur un score de parité 1-1 et nous nous donnons, sur le ton de la boutade, rendez-vous en Finale !
Après la pause déjeuner, nous nous frottons aux Gallois qui étaient d’ailleurs nos voisins de tablée. Une fois de plus, nous faisons une entrée de match calamiteuse dans des conditions de jeu dantesques (bourbier, pluie battante et vent violent) et nous revoilà menés au score. Mais une nouvelle fois, notre attaque fera parler la poudre pour une victoire 4-2 et ainsi une qualification pour les demi-finales !
Notre adversaire sera l’Allemagne ! Équipe en démonstration contre l’Angleterre lors de son dernier match de poule.

Nous sommes hyper motivés pour affronter les Allemands grandissimes favoris du tournoi. Et en effet, le match est acharné et tendu ! Personne ne veut lâcher le morceau, bref, un vrai France – Allemagne ! Nous ouvrons la marque en première période. La seconde est encore plus âpre mais notre volonté nous permet de prouver que la France peut battre l’Allemagne dans un match à élimination directe (1-0) !
Après le match de poule, nous nous étions donné rendez-vous avec les Écossais et effectivement la finale sera un France-Écosse. Encore tout excités de la demi-finale, nous ratons complètement notre première période et nous retrouvons menés 2-0 à la pause. Notre capitaine, et Président, Hervé, est alors l’auteur d’un discours d’anthologie destiné à remettre l’équipe dans le droit chemin.

La France remporte le tournoi !

Finalement ce savon a porté ses fruits car c’est transfigurés que nous abordons la deuxième mi-temps pour une victoire 4-2 ! Nous pouvons alors laisser éclater notre joie !
La France remporte le tournoi ! Tournoi historique dont elle détiendra le titre pendant les 100 prochaines années.
C’est dans la salle où nous avons déjeuné, que le Président de la fédération belge remet les médailles des vainqueurs à Hervé, notre capitaine ô combien décisif au cours de cette finale.

A jamais les premiers… et peut être les seuls !